Bulletin d’information sur l’édition scientifique n°2 – juin 2019

Bulletin d’Information sur l’Édition Scientifique n°2 – juin 2019

Ceci est le deuxième numéro du bulletin d’information visant à mieux informer la communauté
mathématique (et d’autres) sur les questions liées à l’édition scientifique. N’hésitez pas à le
faire circuler autour de vous et notamment dans votre laboratoire et/ou établissement de
recherche (mail, salle café,…). Cliquer ici pour la version PDF.

1. MATHÉMATICIENS, MATHÉMATICIENNES : QUELLES SONT VOS PRATIQUES
D’ACCÈS AUX PUBLICATIONS ?
2. DÉCISION JURIDIQUE DE BLOCAGE DES ACCÈS À SCI-HUB ET LIBGEN
3. NÉGOCIATION ELSEVIER EN FRANCE
4. NÉGOCIATION ELSEVIER AVEC UNIVERSITY OF CALIFORNIA
5. NOUVELLE MOUTURE DU PLAN S
1. MATHÉMATICIENS, MATHÉMATICIENNES : QUELLES SONT VOS PRATIQUES
D’ACCÈS AUX PUBLICATIONS ?

 

1. MATHÉMATICIENS, MATHÉMATICIENNES : QUELLES SONT VOS PRATIQUES
D’ACCÈS AUX PUBLICATIONS ?
Le Réseau National des Bibliothèques de Mathématiques (RNBM) a lancé une enquête en
ligne destinée à mieux comprendre les mutations des pratiques des mathématicien.ne.s et à
éclairer leurs attentes à l’égard des bibliothèques de mathématiques. L’enquête est anonyme
et ne prend que 10 à 15 minutes.
Pour en savoir plus : https://www.rnbm.org/mathematiciens-mathematiciennes-parlez-nous-de-vos-pratiques/
Lien vers l’enquête : https://limsur.math.cnrs.fr/index.php/survey/index/sid/452873/newtest/Y/lang/fr
Date limite de réponse : fin juin 2019

 

2. DÉCISION JURIDIQUE DE BLOCAGE DES ACCÈS À SCI-HUB ET LIBGEN
Le 7 mars 2019, le Tribunal de grande instance de Paris a ordonné aux principaux
fournisseurs d’accès internet français de bloquer l’accès de leurs utilisateurs aux bibliothèques
scientifiques pirates Sci-Hub et LibGen et leurs miroirs. Pour en savoir plus : https://www.soundofscience.fr/1723

 

3. NÉGOCIATION ELSEVIER EN FRANCE
Le consortium Couperin, qui négocie au niveau national les ressources documentaires
électroniques de l’enseignement supérieur, a signé un projet d’accord de 4 ans avec Elsevier.
Encore une fois, ces négociations se font dans la plus grande opacité. Heureusement, le
contenu de l’accord a été rendu public par le journaliste scientifique Martin Clavey sur son
blog : https://www.soundofscience.fr/1754

Ce projet d’accord soulève de nombreuses critiques et inquiétudes :
1. la durée du contrat est de 4 ans alors que le secteur de l’édition scientifique connaît
actuellement d’importants bouleversements. Une durée de 2 ou 3 ans aurait été
nettement plus raisonnable.
2. la baisse concédée par Elsevier sur le tarif des abonnements doit être comparée au
coût total des articles publiés en libre accès dans des revues hybrides avec APC
(qu’on ne devrait pas payer puisqu’ils sont en ….libre accès !).
3. concernant la partie archivage du contrat, on ne peut que s’étonner de la méthode (le
CCSD qui développe Hal n’était aucunement informé de cette clause du contrat) et de
l’idée saugrenue de faire entrer le loup Elsevier dans la bergerie Hal ? Pour plus de
détails voir la lettre ouverte des développeurs de l’outil Dissemin.

On lira également avec intérêt le texte de Frédéric Hélein sur cette négociation :
https://frederichelein.wordpress.com/2019/06/10/pourquoi-et-comment-le-consortiumcouperin-
sest-il-couche-devant-elsevier/

 

4. NÉGOCIATION ELSEVIER AVEC UNIVERSITY OF CALIFORNIA
L’Université de Californie a décidé de ne pas renouveler son contrat d’abonnement avec
Elsevier : https://www.universityofcalifornia.edu/press-room/uc-terminates-subscriptions-worldslargest-scientific-publisher-push-open-access-publicly

Cette information recèle à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle : elle confirme
que les conditions sont aujourd’hui réunies pour engager un bras de fer avec Elsevier
(ou Springer), mais montre que l’objectif visé est de quitter le piège des abonnements
pour… le piège de l’auteur-payeur. En effet, l’Université de Californie souhaitait inclure
dans le nouveau contrat une baisse des coûts d’abonnements mais aussi la prise en
charge des frais de publication (APC) pour que les travaux des auteurs affiliés à
l’université soient publiés en libre accès.
Un point complet sur les désabonnements au niveau international est disponible sur
le site : https://sparcopen.org/our-work/big-deal-cancellation-tracking/

 

5. NOUVELLE MOUTURE DU PLAN S
Le plan S est une initiative de la Commission européenne et de la “cOAlition S”, un consortium
soutenu par le Conseil Européen de la Recherche et les agences de financement de la
recherche de douze pays européens. Il exige notamment que les articles scientifiques issus
de travaux financés par les signataires du Plan S (l’ANR est signataire mais pas le CNRS)
soient immédiatement en libre accès, sans aucune période d’embargo. Après la publication
d’une première version de ce plan fin 2018, une large consultation a été ouverte qui a conduit
à une nouvelle mouture : https://www.coalition-s.org/principles-and-implementation/

On retiendra notamment que le Plan S prendra finalement effet en 2021 (et non en 2020
comme annoncé initialement) et que les archives ouvertes comme Hal ou arXiv sont
désormais compatibles avec le plan.

Prospective en science ouverte

Journée Prospective Science ouverte - Logo

La technologie numérique peut, parmi ses très nombreuses applications, permettre la mise à disposition des résultats de la science au plus grand nombre. D’ailleurs, dès les années 2000 l’accès ouvert proposé par certaines revues scientifiques avait déjà permis d’élargir le lectorat bien delà du public des abonnés des revues traditionnelles. L’accélération de l’ouverture de la science qui est en cours devrait changer les pratiques du monde de la recherche et aura par conséquent des retombées sur les relations de la science avec le monde économique et avec la société. Avec cette transition vers une science ouverte se poseront immanquablement des problèmes liés à l’éthique, l’intégrité et l’évaluation de la science et des chercheurs, problèmes sur lesquels les chercheurs eux-mêmes, les académies et les sociétés savantes auront à se pencher
L’ouverture de la science relèvera en outre d’un nouveau modèle économique qui reste à définir tout en veillant à éviter les dérives budgétaires. Et enfin, puisque la science ne peut se concevoir qu’à un niveau international, l’un des défis majeurs de cette transition est l’harmonisation des politiques nationales en la matière. Ces thèmes seront abordés par les intervenants de ce colloque, des experts du sujet ainsi que des responsables de cette transition en France et dans plusieurs pays européens.

Retrouvez le discours de Frédérique Vidal : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid140681/colloque-prospective-en-science-ouverte-discours-de-frederique-vidal.html

Retrouvez les présentations de la matinée en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=X0p0zKopDNI&t=326s

Retrouvez les présentations de l’après-midi en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=cn9nFwRb9mY

Journée d’étude « Publication scientifique »

Journée d'étude Publication Scientifique - Affiche

L’équipe du futur Learning Center de l’Université Paris-Saclay organise une journée d’étude, intitulée « la publication scientifique aujourd’hui : la physique », qui aura lieu à l’Institut de Mathématiques d’Orsay, sur le campus d’Orsay, le 7 février 2019.

Cette journée, destinée en premier lieu à des doctorants, vise à dresser un panorama de la publication scientifique dans le domaine de la physique et à en questionner les enjeux à travers les regards de différents acteurs : jeunes publiants, chercheurs expérimentés, éditeurs scientifiques.

Programme provisoire :

9h : Accueil café
9h30 : Introduction de la journée : de la recherche à la publication (Kees Van Der Beek)
10h : Modalités et enjeux de la publication scientifique à l’heure de l’Open Access (Isabelle Ledoux-Rak et Guilhem Semerjian)
11h : Pause-café
11h15 : De la publi aux publics (Jean-Michel Courty)
12h00 : Table ronde : Publier un article : écriture, soumission, évaluation, publication (Martina Knoop, Jean-Michel Gillet, Michèle Leduc, Bruno Ventejou)
13h00 : Déjeuner (buffet)
14h : Politique scientifique et politique de diffusion d’un éditeur : EDP Sciences (Anne Simoneau)
15h : Importance de la médiation scientifique pour la recherche, les publications scientifiques, et les liens avec la société (Hervé Dole)
15h45 : Conclusion de la journée (Kees Van Der Beek)
16h : Visite du musée SciencesACO (sur inscription, nombre de places limitées)

L’inscription est gratuite mais obligatoire.

Le chercheur-auteur et l’éditeur en mathématiques

Demi-journée édition scientifique IMT - Affiche

L’Institut de mathématiques de Toulouse organise le 1er février 2019 une demi-journée sur les problématiques de l’édition scientifique.

Parmi les thématiques abordées : contrat d’édition, droit des auteurs au regard du libre accès, dépôt en archives ouvertes, diffusion sur les réseaux sociaux et pages web personnelles, paysage éditorial en mathématiques, négociations Couperin et avec les sociétés savantes etc.

Informations et programme sur le site de l’IMT : https://www.math.univ-toulouse.fr/spip.php?article897

L’édition scientifique, entre prédateurs et profiteurs : entretien Mediapart avec Hervé Maisonneuve et Frédéric Hélein

Les revues scientifiques sont au coeur de la diffusion des savoirs, mais aussi de l’évaluation des chercheurs. Des grandes entreprises s’en sont approprié le marché, avec des conséquences délétères et des résistances encore balbutiantes. Entretien croisé avec Hervé Maisonneuve, médecin de santé publique, et Frédéric Helein, professeur de mathématiques à l’université Paris 7.

Vidéo Mediapart 36 minutes :

Article en lien sur le site de Mediapart (réservé aux abonnés) : https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/130119/l-edition-scientifique-entre-predateurs-et-profiteurs

Présentation du Centre Mersenne sur le blog Dlis

https://www.centre-mersenne.org/ - logoLe carnet de recherche collaboratif Dlis, dédié aux transformations numériques des sciences de l’information et des bibliothèques, publie cette semaine un article consacré au Centre Mersenne : « Le Centre Mersenne : une infrastructure de publication scientifique en LaTeX – Entretien réalisé avec Thierry Bouche et Célia Vaudaine ».

Lire la suite

Journées nationales de la science ouverte

D’une certaine façon, tout a été dit depuis 20 ans sur la science ouverte. Nous connaissons les bénéfices qu’elle apporte à la science et on devine ceux qu’elle apporte à la société. Son histoire est jalonnée de déclarations fondatrices dans ses différentes dimensions, de Berlin à Jussieu, de Sébastopol à DORA.

L‘annonce par Frédérique Vidal du plan national pour la science ouverte, le 4 juillet 2018, dépasse le stade des principes et met en oeuvre une politique qui est à la fois une politique publique et une stratégie scientifique. Elle définit, comme l’a fait la recommandation européenne de 2012, de nouvelles règles et décide de couvrir un spectre beaucoup plus large que la seule ouverture des publications, qui est le premier étage de la science ouverte mais ne peut pas s’y résumer.

Le plan s’articule en effet autour de trois axes majeurs : généraliser l’accès ouvert aux publications, structurer et ouvrir les données de la recherche, et s’inscrire dans une dynamique durable, européenne et internationale. La science ouverte n’est en effet pas une évolution technique, mais un changement profond de paradigme, qui implique des évolutions à différents niveaux des processus scientifiques, en amont comme en aval. Elle constitue une opportunité pour améliorer la recherche elle-même mais aussi sa dimension collaborative et sa relation avec la société.

Ces premières journées nationales de la science ouverte, organisées par le Comité pour la science ouverte, ont pour vocation de faire un état des lieux de la question pour permettre aux acteurs de la recherche, et en premier lieu les chercheurs, d’identifier les évolutions possibles de leurs pratiques quotidiennes, dans leur communauté.

Les vidéos des journées sont disponibles sur le webcast du CC IN2P3 : https://webcast.in2p3.fr/container/jnso-2018

Listes de diffusion autour de l’édition scientifique en mathématiques

Deux listes de diffusion relatives à l’édition scientifique viennent d’être créées à l’initiative des membres de l’Institut Elie Cartan de Lorraine pour échanger au sein de la communauté mathématique française.

Ces listes, à destination des chercheurs ou documentalistes travaillant dans des établissements de recherche en mathématiques, visent à mieux organiser la communauté mathématique française autour du sujet de l’édition scientifique :

Lire la suite

Avenir des modèles de publication scientifique et de l’évaluation par les pairs

La Société Informatique de France (SIF) et la Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles (SMAI) co-organisent une journée de présentation et d’échanges sur l’avenir des modèles de diffusion des publications scientifiques et de l’évaluation par les pairs. Les thèmes abordés couvriront l’évaluation par les pairs, les mesures bibliométriques, l’édition libre et les archives ouvertes.