Journées nationales de la science ouverte

D’une certaine façon, tout a été dit depuis 20 ans sur la science ouverte. Nous connaissons les bénéfices qu’elle apporte à la science et on devine ceux qu’elle apporte à la société. Son histoire est jalonnée de déclarations fondatrices dans ses différentes dimensions, de Berlin à Jussieu, de Sébastopol à DORA.

L‘annonce par Frédérique Vidal du plan national pour la science ouverte, le 4 juillet 2018, dépasse le stade des principes et met en oeuvre une politique qui est à la fois une politique publique et une stratégie scientifique. Elle définit, comme l’a fait la recommandation européenne de 2012, de nouvelles règles et décide de couvrir un spectre beaucoup plus large que la seule ouverture des publications, qui est le premier étage de la science ouverte mais ne peut pas s’y résumer.

Le plan s’articule en effet autour de trois axes majeurs : généraliser l’accès ouvert aux publications, structurer et ouvrir les données de la recherche, et s’inscrire dans une dynamique durable, européenne et internationale. La science ouverte n’est en effet pas une évolution technique, mais un changement profond de paradigme, qui implique des évolutions à différents niveaux des processus scientifiques, en amont comme en aval. Elle constitue une opportunité pour améliorer la recherche elle-même mais aussi sa dimension collaborative et sa relation avec la société.

Ces premières journées nationales de la science ouverte, organisées par le Comité pour la science ouverte, ont pour vocation de faire un état des lieux de la question pour permettre aux acteurs de la recherche, et en premier lieu les chercheurs, d’identifier les évolutions possibles de leurs pratiques quotidiennes, dans leur communauté.

Listes de diffusion autour de l’édition scientifique en mathématiques

Deux listes de diffusion relatives à l’édition scientifique viennent d’être créées à l’initiative des membres de l’Institut Elie Cartan de Lorraine pour échanger au sein de la communauté mathématique française.

Ces listes, à destination des chercheurs ou documentalistes travaillant dans des établissements de recherche en mathématiques, visent à mieux organiser la communauté mathématique française autour du sujet de l’édition scientifique :

  • La première liste a été élaborée pour rassembler les personnes qui souhaitent discuter ou participer à des actions pour faire évoluer les pratiques en matière de publication scientifique. L’adresse pour s’abonner est la suivante : https://listes.math.cnrs.fr/wws/info/editionscientifique_actifs
  • La seconde liste a été constituée pour rassembler les personnes qui souhaitent être informées de l’actualité concernant l’édition scientifique par la réception d’une lettre d’information (la fréquence d’envoi de newsletters sera de 2 à 3 par an). L’adresse pour s’abonner est la suivante : https://listes.math.cnrs.fr/wws/info/editionscientifique_newsletter

N’hésitez pas à vous inscrire et à faire connaître ces deux listes !

Avenir des modèles de publication scientifique et de l’évaluation par les pairs

La Société Informatique de France (SIF) et la Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles (SMAI) co-organisent une journée de présentation et d’échanges sur l’avenir des modèles de diffusion des publications scientifiques et de l’évaluation par les pairs. Les thèmes abordés couvriront l’évaluation par les pairs, les mesures bibliométriques, l’édition libre et les archives ouvertes.

8es journées du réseau Médici : vers l’édition scientifique 4.0 ?

À l’ère du tout numérique, et à l’image du web, l’édition vit une évolution majeure vers de nouveaux paradigmes qui la sous-tendent. L’édition scientifique est passée par plusieurs étapes : « enrichie » puis « structurée », elle utilise désormais les technologies du web sémantique et du web de données, et continuera d’évoluer suivant les technologies et leurs applications. Elle vit également un bouleversement par la remise en cause des modèles économiques classiques. Son avenir se situe désormais dans sa capacité à gérer les connexions intelligentes entre le réel et le virtuel, entre les objets éditoriaux divers dont les standards seront ouverts et universels.

L’utilisateur/trice de la littérature scientifique sera au cœur du système : en contribuant, lisant, commentant, évaluant… C’est la notion même d’auteur/trice qui devra être revisitée, révélant sa capacité à connecter usages, données, savoirs et connaissances pour donner un sens « éditorial » aux résultats scientifiques. Dans ce contexte, quels seront nos métiers, comment interviendront les professionnel·le·s, quelle place tiendrons-nous dans ce dispositif ? Quels seront les outils de demain ? Quels seront les usages ? Comment conserverons-nous toutes ces données, leurs liens, leur interopérabilité ?

Beaucoup de questions auxquelles les 8es journées du réseau Médici tenteront d’apporter de précieux éclairages.

EMS : oui au libre accès, non à l’auteur-payeur

Dans un récent communiqué, la société Européenne de Mathématiques rappelle sa position concernant le passage à l’Open Access, en soulignant que cela ne doit pas se faire à n’importe quel prix, et en particulier ne doit pas passer par le payement d’APC (frais de publication à la charge de l’auteur).

Le communiqué : http://euro-math-soc.eu/system/files/news/EMS-doc-OA-2018-07-09.pdf

Jean-Pierre Bourguignon (ERC) réagit au plan national pour la science ouverte | Sciences et avenir

Publications scientifiques comme données brutes, toutes les recherches financées sur les deniers publics devront dorénavant être diffusées en accès ouvert (open access). C’est ce que stipule le plan national pour la science ouverte, dévoilée par Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le 4 juillet 2018. Que penser de cette décision ? Sera-t-elle applicable ? Réaction du Pr Jean-Pierre Bourguignon, mathématicien et Président du Conseil européen de la recherche (ERC), rencontré à l’occasion du congrès ESOF à Toulouse.

Source : Sciences et avenir – Jean-Pierre Bourguignon (ERC) réagit au plan national pour la science ouverte

Guide d’application de la loi pour une République numérique (article 30) Écrits scientifiques (version courte) | Bibliothèque Scientifique Numérique

Ce guide a été rédigé par des chercheurs, des juristes et des professionnels de l’Information scientifique et technique afin d’informer de manière simple les chercheurs des nouveaux droits que la loi pour une République numérique d’octobre 2016 leur a ouverts pour la diffusion de leurs écrits publiés dans des revues scientifiques. La présente version (courte) de ce guide sera complétée prochainement par une version plus détaillée explicitant notamment plus de cas spécifiques.

Consulter le guide
Source : BSN – Guide d’application de la loi pour une République numérique (article 30) Écrits scientifiques (version courte)

Accès ouvert, publications mathématiques : que puis-je faire concrètement pour changer les choses ?

Le présent article est issu d’un travail collectif réalisé lors de l’Action Nationale de Formation 2017 du Réseau National des Bibliothèques de Mathématiques destiné à proposer des pistes d’action réalistes et concrètes en faveur de l’accès ouvert.

Un dépliant reprenant les principaux points développés dans cet article a été conçu comme support de communication et de diffusion (aperçu en images ci-dessous). Une version pdf du document peut-être téléchargée ici.

Lire la suite

Vers l’édition scientifique 4.0 ?

À l’ère du tout numérique, et à l’image du web, l’édition vit une évolution majeure vers de nouveaux paradigmes qui la sous-tendent. L’édition scientifique est passée par plusieurs étapes : « enrichie » puis « structurée », elle utilise désormais les technologies du web sémantique et du web de données, et continuera d’évoluer suivant les technologies et leurs applications. Elle vit également un bouleversement par la remise en cause des modèles économiques classiques. Son avenir se situe désormais dans sa capacité à gérer les connexions intelligentes entre le réel et le virtuel, entre les objets éditoriaux divers dont les standards seront ouverts et universels.

L’utilisateur/trice de la littérature scientifique sera au cœur du système : en contribuant, lisant, commentant, évaluant… C’est la notion même d’auteur/trice qui devra être revisitée, révélant sa capacité à connecter usages, données, savoirs et connaissances pour donner un sens « éditorial » aux résultats scientifiques. Dans ce contexte, quels seront nos métiers, comment interviendront les professionnel·le·s, quelle place tiendrons-nous dans ce dispositif ? Quels seront les outils de demain ? Quels seront les usages ? Comment conserverons-nous toutes ces données, leurs liens, leur interopérabilité ?

Beaucoup de questions auxquelles les 8es journées du réseau Médici tenteront d’apporter de précieux éclairages.

La collection de tutoriels HAL s’enrichit

La collection de tutoriels video co-réalisés par l’Inist-CNRS et le CCSD s’enrichit.
Parmi les nouveautés :

Comment qualifier mon fichier : fichier auteur ou fichier éditeur ?
Où stocker des fichiers volumineux
Comment appliquer une durée d’embargo

De format court (2 minutes) ces tutoriels sont très pratiques pour guider vos dépôts d’articles scientifiques dans l’archive ouverte HAL.

Retrouvez l’ensemble des tutoriels disponibles concernant le fichier, les métadonnées du document, et les questions pratiques sur le site HAL Documentation.