Bulletin d’information sur l’édition scientifique numéro 9

BULLETIN D’INFORMATION SUR L’ÉDITION SCIENTIFIQUE NUMÉRO 9

Bulletin d’information sur l’édition scientifique numéro 9

Ceci est le neuvième numéro du bulletin d’information visant à mieux informer la
communauté mathématique (et d’autres) sur les questions liées à l’édition scientifique.
N’hésitez pas à le faire circuler autour de vous et notamment dans votre laboratoire et/ou
établissement. Bonne lecture !

Bulletin d’information sur l’édition scientifique numéro 9 – septembre 2022 BulletinEditionScientifique_08

1. LA SMF S’ENGAGE DANS LA SCIENCE OUVERTE
2. L’ÉDITEUR MSP ADOPTE LE MODÈLE SUBSCRIBE TO OPEN (S2O)
3. UN GUIDE POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA STRATÉGIE DE NON CESSION DES
DROITS SUR LES PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES
4. UNE NOTE DE l’EMS SUR LES REVUES PRÉDATRICES
5. LES GRANDS ÉDITEURS COMMERCIAUX PEUVENT DIRE MERCI AUX APC
6. PUBLICATIONS : QUELLE EMPREINTE CARBONE ?

 

1. LA SOCIÉTÉ MATHÉMATIQUE FRANÇAISE (SMF) S’ENGAGE DANS LA SCIENCE
OUVERTE
La Société Mathématique Française adopte un modèle “Buy To Open” pour rendre en partie
librement accessibles ses collections de livres :
● Tous les ouvrages parus avant le 31 décembre 2020 sont accessibles gratuitement
en téléchargement ;
● Les ouvrages récents seront accessibles gratuitement en téléchargement une fois
que les ventes au format papier auront atteint un certain seuil ;
● Les ouvrages papier restent en vente selon les modalités usuelles.

Pour en savoir plus :
https://smf.emath.fr/actualites-smf/la-smf-sengage-dans-la-science-ouverte

2. L’ÉDITEUR MSP ADOPTE LE MODÈLE SUBSCRIBE TO OPEN (S2O)
A partir de 2023, l’éditeur MSP (Mathematical Sciences Publishers) passera au modèle
Subscribe to Open pour les 5 revues :
● Algebraic & Geometric Topology
● Algebra & Number Theory
● Analysis & PDE
● Geometry & Topology
● Pacific Journal of Mathematics
Chaque année, si suffisamment d’abonnés continuent à soutenir la revue, les articles de
cette année seront publiés en libre accès et sans frais pour les auteurs.

Pour en savoir plus :
https://msp.org/publications/s2o/

3. UN GUIDE POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA STRATÉGIE DE NON CESSION DES
DROITS SUR LES PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES
“La stratégie de non-cession des droits est un outil au bénéfice des chercheuses et des
chercheurs pour conserver suffisamment de droits sur leurs articles scientifiques et ainsi
permettre leur mise à disposition en accès ouvert immédiat, quel que soit le modèle de
diffusion de la revue dans laquelle ils sont publiés.” Le Comité pour la Science Ouverte
publie un guide et une FAQ très claire et très fouillée décrivant les modalités pratiques de sa
mise en œuvre.

Pour en savoir plus :
https://www.ouvrirlascience.fr/mettre-en-oeuvre-la-strategie-de-non-cession-des-droits-sur-les-publications-scientifiques/

4. UNE NOTE DE LA SOCIÉTÉ EUROPÉENNE DE MATHÉMATIQUES (EMS) SUR LES
REVUES PRÉDATRICES
La Société Européenne de Mathématiques alerte sur les revues prédatrices :
https://euromathsoc.org/predatory-publishing

5. LES ÉDITEURS COMMERCIAUX PEUVENT DIRE MERCI AUX APC
Basée sur une estimation des montants totaux des APC versés entre 2015 et 2018, une
étude vient documenter les revenus des gros éditeurs commerciaux (Elsevier, Sage,
Springer-Nature, Taylor & Francis et Wiley) associés aux frais de publication. Ainsi,
Springer-Nature a réalisé le plus gros chiffre d’affaires (589,7 millions de dollars), suivi par
Elsevier (221,4 millions de dollars), Wiley (114,3 millions de dollars), Taylor & Francis (76,8
millions de dollars) et Sage (31,6 millions de dollars). Alors qu’Elsevier et Wiley tirent la
majorité de leurs revenus d’APC des revues hybrides (revues sous abonnement, avec APC
optionnels), les autres éditeurs se concentrent sur les revues en libre accès avec APC
obligatoires.

Pour en savoir plus :

The Oligopoly’s Shift to Open Access. How For-Profit Publishers Benefit from Article Processing Charges

6. PUBLICATIONS : QUELLE EMPREINTE CARBONE ?
Dans une Note récente, le collectif Labos 1point5 décrypte une publication scientifique qui (1)
s’intéresse à l’empreinte environnementale des publications scientifiques. On y apprend
notamment que la lecture d’un article est moins polluante si on imprime l’article que si on le
lit en ligne…. dès lors que sa lecture dure plus que 28 minutes.

Pour en savoir plus :
https://labos1point5.org/static/decryptages/300622_L1P5_Decryptage2.pdf

(1) “Carbon footprint of a scientific publication: A case study at Dalian University of Technology, China”, Guobao Song, Li Che and Shushen Zhang, Ecological Indicators, 2016, Vol. 60,
pp. 275-282

Laisser un commentaire

ÉVÈNEMENTS À VENIR