Anciens accords négociés par le RNBM

Depuis 2007, quatre  accords ont été initiés par le RNBM et ont conduit à des contrats de type national signés le cadre du programme ISTEX ou du consortium Couperin.

– le bouquet  Springer Journals (de 1997 à 2015)

– les archives Springer Online Archives Mathematics (jusqu’à 1996)

– les archives de la collection Lecture Notes in Mathematics (1964-2004)

– les archives Elsevier Backfiles Mathematics (jusqu’à 1994)

logo-springer  Revues Springer (à partir de 1997)

En 2001, le RNBM a signé le premier accord de type « consortium » avec l’éditeur Springer. Depuis cette date, quatre accords lui ont succédé et le dernier couvre la période 2012 – 2015.

Il inclut le passage au « tout-électronique » pendant cette période, pour les bibliothèques encore abonnées au papier. Ce qui signifie un chiffre d’affaire basé sur le coût de la version électronique des titres gagés, avec la possibilité de souscrire en complément à la version imprimée au tarif réduit « DDP ».

La négociation qui impliquait Couperin, le CNRS/INIST, le RNBM, et l’INRIA a été plus compliquée que les précédentes. Elle a démarré en mai 2011, sans qu’il ait été possible de monter un groupement de commande comme pour les contrats précédents, faute d’établissement porteur, ce qui affaiblissait la position des négociateurs. Elle s’est arrêtée en décembre 2011, le RNBM et l’INIST (le CNRS, donc) ayant souligné que le montant de l’augmentation annuelle était problématique.
A Grenoble, des mathématiciens ont lancé une pétition « Appel pour des négociations équilibrées avec les éditeurs » insistant en particulier sur :

* l’impossibilité de réduire le montant engagé en sélectionnant les revues auxquelles les bibliothèques s’abonnent ;

* l’augmentation contractuelle des prix chaque année, très supérieure à l’inflation.

Cette pétition a recueilli en quelques semaines plus de 1800 signatures, ainsi que de nombreuses signatures de laboratoires et celle des sociétés savantes de mathématiques (SMF, SMAI et la SFdS). La négociation était alors trop avancée et les délais trop serrés pour qu’il soit possible d’obtenir de l’éditeur un changement du modèle économique. Elle a repris à la suite d’une réunion au ministère de représentants des négociateurs et de la MISTRD avec Springer.

Le résultat final représente un progrès sensible sur l’augmentation contractuelle, et un engagement de Springer de mettre au point avec des représentants des mathématiciens un modèle économique, qui autorise la diminution du chiffre d’affaires par sélection de titres, pour le prochain contrat qui couvrira la période 2015-2017. Cette discussion thématique s’est engagée avec l’accord des autres partenaires. Elle ne représente pas une volonté d’isolement, mais reflète la prise en compte par Springer de la mobilisation des mathématiciens.

Accord 2012-2014+2015 :
L’accord Springer/Couperin-INIST-RNBM-INRIA donne accès à un bouquet élargi d’environ 180 titres électroniques en mathématiques.
Les négociateurs n’ont pas accepté la partie de l’offre Springer concernant l’ensemble des « Take-over-journals » (TOJ) = les titres acquis ou distribués par Springer depuis 2006. En conséquence :

  • les membres du groupement de commande constitué lors des précédents contrats, dont le RNBM, ont tous acquis l’accès aux « TOJ » gagés par l’un des membres (accès aux années avant 2012)
  • pour les articles des années 2012-2014, seule l’institution abonnée à un « TOJ » bénéficie de l’accès à ce titre

Consulter la liste des titres
Consulter la licence

NB : Les utilisateurs autorisés verront la mention « 1017 Offensive Mathematique RNBM France » apparaître en bas de page du site SpringerLink.

logo-springer Archives Springer

1) les archives Springer Online Archives Mathematics (jusqu’à 1996)

Initialement acquis par la Fédération de Recherche en Mathématiques de Paris Centre (Paris 6 / Paris 7) en 2007, le package Springer Online Archives Mathematics a fait désormais l’objet d’une licence nationale portant sur les archives des revues scientifiques publiées par Springer depuis les origines jusqu’à 1996. Le contrat signé entre l’ABES et Springer en 2011 permet l’accès à plus de 1000 titres de revues toutes disciplines confondues.

Périmètre : Tous les établissements publics français (situés ou non sur le territoire français) ayant des missions d’enseignement supérieur et/ou de recherche, les établissements d’enseignement supérieur privés, les bibliothèques publiques.

Consulter la liste des titres et URLs (liste tabulée des périodiques)

Consulter la licence signée par l’ABES en 2011
Accès à SpringerLink

NB : Les utilisateurs autorisés verront la mention « ABES –archive consortium » apparaître en bas de page du site SpringerLink.

2) les archives de la collection Lecture Notes in Mathematics (1964-2004)

Initialement acquises par la Fédération de Recherche en Mathématiques de Paris Centre (Paris 6 / Paris 7) en 2008 au bénéfice du RNBM, les archives numériques des Lecture Notes in Mathematics, comme les autres archives Springer disponibles à cette date, ont fait l’objet d’une licence nationale conclue en 2011 entre l’ABES et Springer.
Elle porte sur les LNM (Séminaire de probabilités inclus) parus entre 1964 et 2004 ainsi qu’un ensemble de collections plus large.

Périmètre : Tous les établissements publics français (situés ou non sur le territoire français) ayant des missions d’enseignement supérieur et/ou de recherche, les établissements d’enseignement supérieur privés, les bibliothèques publiques.

Consulter la liste des titres et URLs (liste tabulée des e-Books)

Consulter la licence signée par l’ABES en 2011
Accès à la collection via SpringerLink

NB : Les utilisateurs autorisés verront la mention « ABES –archive consortium » apparaître en bas de page du site SpringerLink.

logo-elsevierArchives Elsevier Backfiles Mathematics (jusqu’à 1994)

La collection Elsevier Backfiles Mathematics a été achetée en 2007 par la Fédération de Recherche en Mathématiques de Paris Centre (Paris 6 / Paris 7), permettant aux bibliothèques et laboratoires du RNBM et à leur université ou école, l’accès aux archives numérisées de ces journaux.La liste des titres négociés (collection figée à la date de l’achat) comprend 63 titres, c’est à dire 10 titres de plus que l’offre gratuite d’archives proposée par Elsevier, suite au mouvement de boycott de mathématiciens.
Pour chaque titre, nous avons accès à l’intégralité des volumes numérisés jusqu’à 1994. Voir la liste des titres (63 titres dans l’accord initial)

Consulter la licence signée par l’ABES en 2011

Share on Google+Share on FacebookTweet about this on Twitter