Test de Dissem.in : une véritable avancée vers le dépôt simplifié dans HAL | Carnet’IST

Le CCSD a annoncé le 3 mars 2017 sur son blog qu’il était désormais possible de déposer dans HAL via la plate-forme Dissem.in. Il s’agit d’un outil dont nous faisions déjà régulièrement la promotion (nous avons même des marques-pages…) auprès de nos chercheurs afin qu’ils prennent conscience qu’il est souvent possible d’auto-archiver bien plus de full-texts qu’ils ne le pensent. Cette nouvelle fonctionnalité de dépôt dans HAL, dite de « dépôt simplifié », était donc très attendue. Nous avons fait appel à des chercheurs cobayes pour avoir leurs réactions et ce billet présente notre retour d’expérience.

Source : Carnet’IST – Test de Dissem.in : une véritable avancée vers le dépôt simplifié dans HAL

Unpaywall, une extension chrome pour trouver la version des articles en open access | Observatoire des technologies de l’IST

Des outils qui exploitent les infrastructures du libre accès et mettent en valeur  le travail effectué par les revues scientifiques, les archives ouvertes et les bibliothèques sur le libre accès se développent. Ainsi  Unpaywall est une nouvelle extension disponible pour le navigateur Chrome (pas testé avec Firefox)  qui permet de trouver les versions en accès libre (open access) des articles que vous êtes en train de consulter.

Source : Observatoire des technologies de l’IST – Unpaywall, une extension chrome pour trouver la version des articles en open access

Carrefour de l’IST 2017

Innovations de rupture
Quelles missions & compétences à réinventer pour le professionnel de l’IST ?

L’accélération du cycle de vie des innovations représente aujourd’hui un réel enjeu stratégique pour les professionnels de l’Information dans le questionnement de leur expertise au service des chercheurs.

Inscrites dans le mouvement d’une science ouverte propice à l’instauration de nouveaux usages, qu’elles s’affichent clairement de rupture ou apparaissent encore de continuité, ces innovations obligent les professionnels de l’information à repenser tout à la fois la légitimité des modèles structurels, économiques, technologiques et organisationnels établis.

Cette édition 2017 du Carrefour de l’IST interrogera les missions et compétences à réinventer dans le rôle d’accompagnement et de conseil auprès du chercheur face aux changements des principaux paradigmes informationnels.

Conférences plénières, tables rondes et ateliers thématiques apporteront des pistes de réflexion et d’action sur le plan national et international.

Co-construire pour la recherche de façon agile une nouvelle posture d’ouverture et de partage face aux défis majeurs de l’innovation de rupture en IST constituera le cœur des débats de ces rencontres nancéennes !

Cette manifestation est organisée par l’Inist-CNRS, le programme est établi en collaboration étroite avec la DIST du CNRS, l’Université de Lorraine, la BNF, la TGIR Huma-Num, l’association Eprist, l’Inria, l’Inra, l’Irstea, l’Abes, le réseau des Urfist et bénéficie du soutien de la Métropole du Grand Nancy.

Suivre l’événement en live : https://webcast.in2p3.fr/live/carrefour_ist_2017

Suivre l’événement sur Twitter : #CARIST2017

Typologie des plateformes de partage d’information scientifique et technique | CNRS – DIST

Cette section présente différentes plateformes (bibliothèques numériques, bases de données, archives ouvertes, moteurs de recherche, etc.) utilisées pour le partage des résultats de la recherche. Les plateformes sont recensées et catégorisées afin de mettre en valeur les initiatives en faveur de la mutualisation des connaissances et du libre accès à la production scientifique.

Source : Direction de l’information scientifique et technique – Typologie des plateformes de partage d’information scientifique et technique

Accord entre Dissemin et HAL

Un accord entre Dissemin et HAL donne aux chercheurs, de tous les champs disciplinaires, la possibilité d’utiliser le premier comme canal de dépôt dans les archives ouvertes HAL. Dissemin est une plateforme web qui récolte des métadonnées à partir de deux sources (Bielefeld Academic Search Engine – BASE et Crossref) et qui détermine la disponibilité du texte intégral des publications des chercheurs. Il permet à chaque chercheur de mesurer l’accessibilité de ses publications.

L’information

Source : Accord Dissemin HAL

Outils et services pour la gestion et l’ouverture des données scientifiques : retours d’expériences

La recherche nationale, européenne et internationale est en  profonde mutation. Les enjeux sociétaux auxquels elle fait face, les possibilités offertes par les technologies du numérique dans la collecte et le traitement des données de science, la nécessité de conduire des innovations et développements éthiques et responsables sont autant de facteurs influençant le paysage de la recherche du 21ème siècle. Ainsi, les réflexions européennes sur l’Open Science et les infrastructures de données, tout comme les évolutions législatives nationales ayant trait aux données numériques (loi Valter 2015, loi Lemaire 2016), sont des éléments structurants pour les services d’appui à la recherche. Dans ce contexte de développement d’une science plus ouverte, la bonne gestion et le partage raisonné des données scientifiques apparaissent comme des points essentiels dont les professionnels de l’IST et des bibliothèques s’emparent légitimement pour offrir des services  d’appui aux communautés scientifiques. Ce séminaire sera l’occasion :
– de présenter  les outils et services (d’ores et déjà opérationnels ou en gestation) et d’en étudier la pertinence
– de discuter  les orientations  institutionnelles visant à instaurer de bonnes pratiques de gestion des données scientifiques parmi les chercheurs.

Vidéos de l’évènement : https://webcast.in2p3.fr/events-seminaire_eprist_bsn10_donnees_scientifiques

Feuille de route canadienne pour la communication savante | Libre accès à l’information scientifique et technique

L’Association des bibliothèques de recherche du Canada (ABRC) a publié une feuille de route sur la communication savante dont la vision directrice « est celle d’un système de communication savante ouvert, durable, efficace et innovant, qui est régi et géré par la communauté des chercheurs, et qui reflète un rôle important pour les bibliothèques universitaires canadiennes ». Elle se décline selon cinq axes :

  • promouvoir les avantages liés au libre accès et mobiliser les intervenants quant à la nécessité de changements ;
  • promouvoir et accélérer l’adoption de politiques sur la science ouverte ;
  • réduire les obstacles économiques à la création et à la diffusion de publications savantes ;
  • promouvoir la mise en œuvre responsable d’indicateurs d’impact et de productivité pour la recherche ;
  • élargir les types de résultats de recherche qui contribuent au système officiel de communications savantes.

La feuille de route

Source : Libre accès à l’information scientifique et technique – Feuille de route canadienne pour la communication savante

Open access et stratégie de publication : quels leviers pour faire évoluer ses pratiques de diffusion ?

Au-delà du cadre des projets de recherche financés par des fonds publics, pourquoi et comment inscrire l’open access dans une stratégie de publication ?
L’objectif de la journée est de rappeler les enjeux de l’open access mais surtout, de donner des réponses pratiques aux questions quotidiennes des chercheurs et de présenter les solutions mises en œuvre à Limoges et ailleurs, pour leur permettre de valoriser leur travail.

Une série de billets sur les répercussions de la loi « République numérique » dans l’ESR | S.I.Lex

Lionel Maurel, alias Calimaq, consacre une série de trois billets aux incidences de la loi pour une République numérique sur l’Enseignement Supérieur et la Recherche dans son blog S.I.Lex.

Le premier billet analyse l’impact de la loi République numérique sur le Libre Accès aux publications scientifiques à travers une FAQ :

Je vais suivre un canevas simple (Qui ? Quoi ? Quand ? Où ?) dans cette FAQ pour aborder les différentes dimensions du nouveau « droit d’exploitation secondaire » consacré par la loi République numérique : Qui peut déposer ? Quels types de publication sont couvertes par le texte ? Quand le dépôt est-il possible ? Où peut-on déposer ?

Lire la suite

La loi numérique, et après ?

L’adoption définitive par le Parlement de la loi  « Pour une république numérique » ouvre une nouvelle étape aux actions IST de l’ESR : le consensus qui a constamment animé les acteurs de la recherche publique au profit de la science ouverte numérique, conduit tout naturellement à prolonger cette action dans des interrogations communes partagées avec tous les acteurs de la publication scientifique, éditeurs et fournisseurs de services de la recherche qui feront l’objet de ces deux journées organisées conjointement par l’ADBU, la CPU, le CNRS et Eprist.