Feuille de route canadienne pour la communication savante | Libre accès à l’information scientifique et technique

L’Association des bibliothèques de recherche du Canada (ABRC) a publié une feuille de route sur la communication savante dont la vision directrice « est celle d’un système de communication savante ouvert, durable, efficace et innovant, qui est régi et géré par la communauté des chercheurs, et qui reflète un rôle important pour les bibliothèques universitaires canadiennes ». Elle se décline selon cinq axes :

  • promouvoir les avantages liés au libre accès et mobiliser les intervenants quant à la nécessité de changements ;
  • promouvoir et accélérer l’adoption de politiques sur la science ouverte ;
  • réduire les obstacles économiques à la création et à la diffusion de publications savantes ;
  • promouvoir la mise en œuvre responsable d’indicateurs d’impact et de productivité pour la recherche ;
  • élargir les types de résultats de recherche qui contribuent au système officiel de communications savantes.

La feuille de route

Source : Libre accès à l’information scientifique et technique – Feuille de route canadienne pour la communication savante

Open access et stratégie de publication : quels leviers pour faire évoluer ses pratiques de diffusion ?

Au-delà du cadre des projets de recherche financés par des fonds publics, pourquoi et comment inscrire l’open access dans une stratégie de publication ?
L’objectif de la journée est de rappeler les enjeux de l’open access mais surtout, de donner des réponses pratiques aux questions quotidiennes des chercheurs et de présenter les solutions mises en œuvre à Limoges et ailleurs, pour leur permettre de valoriser leur travail.

Une série de billets sur les répercussions de la loi « République numérique » dans l’ESR | S.I.Lex

Lionel Maurel, alias Calimaq, consacre une série de trois billets aux incidences de la loi pour une République numérique sur l’Enseignement Supérieur et la Recherche dans son blog S.I.Lex.

Le premier billet analyse l’impact de la loi République numérique sur le Libre Accès aux publications scientifiques à travers une FAQ :

Je vais suivre un canevas simple (Qui ? Quoi ? Quand ? Où ?) dans cette FAQ pour aborder les différentes dimensions du nouveau « droit d’exploitation secondaire » consacré par la loi République numérique : Qui peut déposer ? Quels types de publication sont couvertes par le texte ? Quand le dépôt est-il possible ? Où peut-on déposer ?

Lire la suite

La loi numérique, et après ?

L’adoption définitive par le Parlement de la loi  « Pour une république numérique » ouvre une nouvelle étape aux actions IST de l’ESR : le consensus qui a constamment animé les acteurs de la recherche publique au profit de la science ouverte numérique, conduit tout naturellement à prolonger cette action dans des interrogations communes partagées avec tous les acteurs de la publication scientifique, éditeurs et fournisseurs de services de la recherche qui feront l’objet de ces deux journées organisées conjointement par l’ADBU, la CPU, le CNRS et Eprist.

Promouvoir l’open access : une boîte à outils pour les bibliothécaires et les équipes d’appui à la recherche | Open Access France

Cette boîte à outils pour la promotion de l’open access a été développée dans le cadre du JISC Pathfinder project Pathways to Open Access. Elle a été traduite en français pour être plus largement accessible et propose sept points :
1. Rassemblez les informations-clés afin d’être pertinent et cohérent.
2. Mettez-vous à la place de vos usagers et trouvez les meilleurs moyens de les toucher.
3. Construisez une typologie des acteurs de l’open access et de leurs attitudes.
4. Formulez des messages convaincants qui font appel aux centres d’intérêts de vos publics.
5. Planifiez et orchestrez votre campagne de communication et de promotion.
6. N’attendez pas pour communiquer et faites-le de façon régulière, sincère et cohérente.
7. Repérez, mesurez et évaluez l’impact de votre communication.

Source : Open Access France – Promouvoir l’open access : une boîte à outils pour les bibliothécaires et les équipes d’appui à la recherche

Traduction française du livre de Peter Suber | Libre accès à l’information scientifique et technique

La version française du livre de Peter Suber Open Access est disponible sur le site OpenEdition Books. L’ouvrage français Qu’est-ce que l’accès ouvert ? bénéficie d’une préface de Marin Dacos. La traduction a été assurée par Marie Lebert.

Accès à l’ouvrage : https://books.openedition.org/oep/1600

Source : Libre accès à l’information scientifique et technique – Traduction française du livre de Peter Suber

Open Access Week 2016

En 2016, l’Open Access Week (Semaine internationale du libre accès) fête sa 9e année. Cet événement mondial permet à la communauté scientifique d’en savoir plus sur les bénéfices du libre accès, de partager ses connaissances et ses expériences entre collègues, et de contribuer à la promotion du libre accès.
En France, l’Open Access Week est coordonnée par le consortium Couperin, en partenariat avec les URFIST.
Participer à la Semaine internationale du libre accès, c’est œuvrer à la généralisation de l’accès libre en France.

Tweets sur #openaccessweek, #oawfr, #OAweek

Carte des événements :

Colloque « Open Access et évaluation de la Recherche : vers un nouvel écosystème ?

Comités de lecture ou d’évaluation, classements nationaux et internationaux, outils bibliométriques, réseaux sociaux académiques, « e-réputation »… : sous de multiples formes, des plus institutionnalisées aux moins formalisées, l’évaluation est plus que jamais un élément central de régulation du champ de la recherche.

Quatre axes de réflexions structureront les deux journées :

1 – L’évaluation ouverte avant et après publication.
2 – L’évaluation institutionnelle et l’Open Access.
3 – E-réputation et Open-Access.
4 – Retours d’expérience : l’évaluation institutionnelle en question.

Roads to Open Access: The Good, the Bad and the Ugly | ERCIM News

The Scientific Board of the French CNRS Institute for Mathematics (INSMI) has recently made the following recommendations to French mathematicians for their publications:
– Do not choose the author-pays option for open access, especially for hybrid journals (a hybrid journal is a subscription-based journal, in which authors are given the option of paying publication fees (APC) to make their own article freely available);
– Do not include in funding requests such publication fees (known as APC, author processing charges).
These recommendations perfectly illustrate the rejection of the author-pays model by French mathematicians, and more widely, by European ones […]

Source : ERCIM News – Roads to Open Access: The Good, the Bad and the Ugly

Page 3 sur 712345Dernière page »