Journées RNBM 2017 – Accès ouvert : rêve ou réalité ?

Bibliothécaires et mathématiciens, les journées RNBM 2017 sont prévues pour tous :

  • Deux des journées (17 et 18/10) sont orientées publication et accès ouvert.

Elles sont conçues pour s’adresser largement aux mathématiciennes et mathématiciens, en particulier ceux qui ne connaissent pas bien l’accès ouvert mais qui sont curieux d’en savoir plus, que ce soit comme rédacteur ou rédactrices, comme auteur ou auteure, comme lecteur ou lectrice…

Elles doivent favoriser les échanges entre acteurs de la publication (scientifiques, éditeurs scientifiques, rédacteurs, diffuseurs, bibliothécaires…).

  • Les autres journées (16, 19 et 20/10) font le point sur les technologies et pratiques émergentes en information scientifique et technique, alternant présentations et ateliers pratiques.

Progamme previsionnel ANF 2017

Live – Accès ouvert : rêve ou réalité ?

Durant l’ANF du RNBM qui se déroulera la semaine du 16 au 20 octobre 2017, les journées du mardi et mercredi seront consacrées à l’accès ouvert. Ces deux journées sont conçues pour s’adresser à un large public et doivent favoriser les échanges entre les différents acteurs de la publication (scientifiques, éditeurs scientifiques, rédacteurs, diffuseurs, bibliothécaires…).

​L’ensemble des exposés seront filmés. Suivez ces deux journées en live :

https://www.youtube.com/watch?v=kpgllYmXOcw

Retrouvez toutes les vidéos sur la chaîne Youtube du CIRM :

https://www.youtube.com/playlist?list=PLBNfdZUo7fyqz0EUWm9B2FY4pAk4P3SDs

La Commission européenne aurait décidé de créer sa propre plate-forme de publication en OA

Selon le magazine Science, lors d’une réunion restreinte de l’Open Science Policy Platform (OSPP) qui s’est tenue fin mars à Berlin, le Commissaire européen à la recherche, à la science et à l’innovation, Carlos Moedas, a indiqué que la Commission avait pris la décision de mettre en place sa propre plate-forme de publication en Gold OA qui accueillera les articles issus des recherches qu’elle finance.

Source : EPRIST, Analyse I/IST – n°26 – Avril 2017

Archives mathématiques d’Alexandre Grothendieck : 18 000 documents en libre accès

Les archives du mathématicien Alexandre Grothendieck sont désormais accessibles sur le site de l’Université de Montpellier :

Ce site contient les archives mathématiques d’Alexandre Grothendieck de 1949 à 1991. On y trouvera des manuscrits, des « tapuscrits », parfois des documents imprimés, dans un classement fidèle pour l’essentiel (quand il existait ) au classement de l’auteur.

Pour accéder aux archives : https://grothendieck.umontpellier.fr/archives-grothendieck/

Source : Archives Grothendieck

L’Épijournal de Géométrie Algébrique EPIGA

Né il y a quelques mois, l’Épijournal EPIGA publie des articles originaux dans le domaine de la géométrie algébrique au sens large. Ce journal est hébergé par la plateforme Épisciences maintenue par le Centre pour la Communication Scientifique Directe. La publication dans un épijournal est sans frais à la fois pour les auteurs et pour les lecteurs.  Un article paru dans la Gazette des mathématiciens en octobre 2016 revient sur la naissance de ce journal; il est disponible en cliquant ici.

CIRM 2017

« Accès ouvert : rêve ou réalité », 16 au 20 octobre 2017 au CIRM, journées RNBM.

Bibliothécaires et mathématiciens, les journées RNBM 2017 sont prévues pour tous :

  • Deux des journées (17 et 18/10) sont orientées publication et accès ouvert.

Elles sont conçues pour s’adresser largement aux mathématiciennes et mathématiciens, en particulier ceux qui ne connaissent pas bien l’accès ouvert mais qui sont curieux d’en savoir plus, que ce soit comme rédacteur ou rédactrices, comme auteur ou auteure, comme lecteur ou lectrice…

Elles doivent favoriser les échanges entre acteurs de la publication (scientifiques, éditeurs scientifiques, rédacteurs, diffuseurs, bibliothécaires…).

Retrouvez les vidéos de ces interventions sur la chaîne Youtube du CIRM :

https://www.youtube.com/playlist?list=PLBNfdZUo7fyqz0EUWm9B2FY4pAk4P3SDs

Lire la suite

Connaître vos droits pour diffuser vos articles en open access | LILLIAD

LILLIAD Learning center Innovation met à la disposition des chercheurs un outil pour déterminer les droits et obligations relatifs à la diffusion de leurs publications en libre accès. Rapide et efficace, cet outil permet de connaître en quelques clics les conditions de diffusion des articles et de télécharger une fiche d’analyse personnalisée de sa situation.

Tester l’outil : https://decadoc.typeform.com/to/W2ZZMV

Source : LILLIAD – Connaître vos droits pour diffuser vos articles en open access

Open science, transparence et évaluation. Perspectives et enjeux pour les chercheurs

S’il n’existe pas de définition canonique de l’open science, elle peut toutefois être définie comme un mouvement d’ouverture appliqué à l’ensemble des facettes du processus de recherche. L’open data, l’open peer review ou encore l’open access constituent ainsi autant de modalités de production et de diffusion de la recherche au service de l’open science. Dan Gezelter, chercheur en chimie et en biochimie, considère quant à lui qu’il faut avant tout concevoir l’open science à travers le prisme de 4 enjeux fondamentaux pour les scientifiques :
‒ Transparency in experimental methodology, observation, and collection of data.
‒ Public availability and reusability of scientific data.
‒ Public accessibility and transparency of scientific communication.
‒ Using web-based tools to facilitate scientific collaboration (Gezelter 2016).

Selon Danny Kingsley, l’open science devient un enjeu particulièrement sensible dans un contexte de crise de la transparence de l’activité scientifique : « The veracity of the academic record is increasingly being brought into question (Kingsley 2016) ». La pression exercée sur les chercheurs pour publier à un rythme soutenu des résultats novateurs dans des revues à haut facteur d’impact a en effet fortement porté atteinte au processus scientifique (Kingsley 2016; Smaldino et McElreath 2016; Sarewitz 2016). Les modalités d’évaluation des chercheurs continuent de mettre l’accent sur l’activité de publication dans les revues.

Toutefois, les initiatives en faveur d’une recherche plus ouverte et plus transparente se multiplient. Comment ces pratiques peuvent-elles s’inscrire dans l’écosystème de la publication ? Quels sont les enjeux et les prérequis pour une recherche plus transparente ? Quelles réponses les chercheurs des disciplines à forts enjeux économiques peuvent-ils notamment apporter ?
Autrement dit, l’open science et son objectif de transparence relèvent-ils de l’utopie ? Dans le contexte hyper compétitif de la recherche, quel équilibre trouver entre collaboration et partage d’une part, protection des connaissances et respect de la propriété intellectuelle d’autre part ?

Journée d’étude Open Science et Open Data – Montpellier

La Commission IST Agropolis International, l’ADBS et Doccitanist, avec le soutien de Couperin.org,organisent le 28 mars 2017 une journée sur l’Open Science et l’Open Data avec pour grand témoin de la journée : Odile Hologne (Inra).

La journée sera divisée en deux temps

  • La matinée sera consacrée à des présentations de projets et des retours d’expériences sur les nouveaux modes de publication (Open Review, Epi-revue, …), en début de matinée, et les enjeux des données de la recherche, en fin de matinée. Une introduction générale permettra de poser le cadre et présentera les pratiques les plus récentes au niveau français et international. Les interventions des tables rondes seront courtes (15 minutes maximum) permettant d’apporter un éclairage sur les initiatives locales. Nous accorderons de longs temps d’échanges entre les intervenants et la salle.
  • L’après-midi proposera des ateliers pratiques animés par des professionnels de l’IST sur : – Rechercher / Réutiliser les données de la recherche – Déposer dans Zenodo, – Rédiger un plan de gestion des données – Rédiger un data paper

Test de Dissem.in : une véritable avancée vers le dépôt simplifié dans HAL | Carnet’IST

Le CCSD a annoncé le 3 mars 2017 sur son blog qu’il était désormais possible de déposer dans HAL via la plate-forme Dissem.in. Il s’agit d’un outil dont nous faisions déjà régulièrement la promotion (nous avons même des marques-pages…) auprès de nos chercheurs afin qu’ils prennent conscience qu’il est souvent possible d’auto-archiver bien plus de full-texts qu’ils ne le pensent. Cette nouvelle fonctionnalité de dépôt dans HAL, dite de « dépôt simplifié », était donc très attendue. Nous avons fait appel à des chercheurs cobayes pour avoir leurs réactions et ce billet présente notre retour d’expérience.

Source : Carnet’IST – Test de Dissem.in : une véritable avancée vers le dépôt simplifié dans HAL

Page 3 sur 812345Dernière page »