Nouveaux lieux, nouvelles compétences, nouveaux usages. Quels critères de qualité dans de nouveaux espaces de circulation du savoir ?

Le groupe de travail Dialogu’IST propose son cinquième atelier, le mercredi 29 novembre 2017, portant sur « Nouveaux lieux, nouvelles compétences, nouveaux usages. Quels critères de qualité dans de nouveaux espaces de circulation du savoir ? ».

Seront mis en exergue l’évolution des activités des professionnels de l’information, avec des savoir-faire émergents, des métiers innovants – comme le data librarian – des partenariats pertinents en vue de répondre aux objectifs en lien avec l’évaluation de la recherche et ce, dans le cadre de la loi pour une République numérique. Les intervenants issus de la BnF, du CNRS, de l’Inserm, de l’Université proposeront des témoignages et des retours d’expériences sur ce sujet complexe, qui nécessitera d’autres discussions au cours de prochains ateliers Dialogu’IST programmés en 2018 et 2019.

Basé sur la dynamique d’échanges libres et spontanés, l’atelier en visioconférence permet de donner la parole à tous les acteurs concernés, scientifiques et professionnels de l’information.

Fondation MathOA : Mathematics in Open Access

MathOA, fondation créée sur le modèle de LingOA, a pour but de faciliter et d’accélérer le transfert des revues mathématiques détenues par les grands éditeurs vers un modèle appelé Fair Open Access (Fair OA). Dans le cadre de cette démarche, la fondation réunit des informations sur les services de publication, collecte des financements et accompagne les comités de rédaction qui souhaitent intégrer ce nouveau modèle.

En 2017, MathOA a accompagné le comité de rédaction de « Journal of Algebraic Combinatorics » qui a quitté Springer pour créer la nouvelle revue Fair OA « Algebraic Combinatorics ».

MathOA est membre de la Fair Open Access Alliance.

MathOA est soutenue par :
– le Centre Mersenne
– le CWI (Centrum Wiskunde en Informatica – Center of Mathematics and Computer Science) Amsterdam,
– the Foundation Compositio Mathematica,
– le RNBM (Réseau National des Bibliothèques de Mathématiques),
– la TIB (Technische Informationsbibliothek – German National Library of Science and Technology)

Liens
Site web de la fondation : http://www.mathoa.org/
Fil Twitter : @oa_math

Appel de Jussieu : soutien et recommandation du Conseil Scientifique de l’Insmi

Elaboré par un collectif français de chercheurs et professionnels de l’édition scientifique, l’Appel de Jussieu « s’adresse aux communautés scientifiques et aux établissements de recherche en vue de promouvoir un accès ouvert aux publications scientifiques qui encourage la bibliodiversité et l’innovation et n’implique pas le transfert exclusif des abonnements vers les APC ( frais de publication en auteur-payeur). »

Le conseil scientifique de l’Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI) du CNRS a récemment apporté un soutien sans réserve à cet appel.

Consulter l’appel en ligne : jussieucall.org/index-FR.html

Accéder au h-index d’un chercheur pour mesurer l’impact de ses publications | CoopIST – Cirad

Le h-index (ou facteur h) est un indicateur d’impact des publications d’un chercheur. Il prend en compte le nombre de publications d’un chercheur et le nombre de leurs citations.

Le h-index peut aussi être calculé pour une entité de recherche (institution, laboratoire…), ou pour une revue. Le h-index d’un chercheur est de plus en plus demandé dans les dossiers de soumission aux appels à projet ou dans le cadre d’évaluations de la recherche.

Source : Coopérer en information scientifique et technique – Cirad – Accéder au h-index d’un chercheur pour mesurer l’impact de ses publications

L’Épijournal de Géométrie Algébrique EPIGA

Né il y a quelques mois, l’Épijournal EPIGA publie des articles originaux dans le domaine de la géométrie algébrique au sens large. Ce journal est hébergé par la plateforme Épisciences maintenue par le Centre pour la Communication Scientifique Directe. La publication dans un épijournal est sans frais à la fois pour les auteurs et pour les lecteurs.  Un article paru dans la Gazette des mathématiciens en octobre 2016 revient sur la naissance de ce journal; il est disponible en cliquant ici.

Connaître vos droits pour diffuser vos articles en open access | LILLIAD

LILLIAD Learning center Innovation met à la disposition des chercheurs un outil pour déterminer les droits et obligations relatifs à la diffusion de leurs publications en libre accès. Rapide et efficace, cet outil permet de connaître en quelques clics les conditions de diffusion des articles et de télécharger une fiche d’analyse personnalisée de sa situation.

Tester l’outil : https://decadoc.typeform.com/to/W2ZZMV

Source : LILLIAD – Connaître vos droits pour diffuser vos articles en open access

Éviter les éditeurs prédateurs, en 5 points | CoopIST- Cirad

Sur le web, les éditeurs de pseudo-revues scientifiques, ou éditeurs prédateurs, profitent du besoin qu’ont les chercheurs de publier et du modèle auteur-payeur de la publication en libre accès. Le but des éditeurs prédateurs (predatory publishers) est de gagner de l’argent sans se soucier de promouvoir ni de pérenniser les résultats de la recherche scientifique. Le processus éditorial, la gestion financière et le fonctionnement de leurs revues sont opaques et sans rigueur scientifique.

Source : Coopérer en information scientifique et technique – Cirad – Éviter les éditeurs prédateurs

Publier autrement !

Le système de publication scientifique a largement évolué depuis le début des années 2000, tant sur la forme des supports et leurs contenus que sur le mode de diffusion et d’accès aux résultats de la science.

Si le développement de l’édition numérique a permis de diffuser les connaissances vers un plus large public, il a aussi engendré bon nombre de dérives qui amènent aujourd’hui les chercheurs et leurs institutions à vouloir repenser le système de publication scientifique. Le débat sur l’open access focalisé sur les changements de modèles économiques (auteur-payeur vs lecteur-payeur) occulte souvent des évolutions plus profondes associées à des besoins de communication rapide vers tous publics, de transparence, de réutilisation des résultats ou de reproductibilité et globalement de qualité de la recherche.

Ce séminaire s’articulera en deux temps, la première journée, ouverte aux personnels Inra et non Inra des UMR impliqués dans l’édition de revue (de reviewer à editorial board), permettra d’appréhender les différentes facettes des évolutions en cours. La deuxième journée sur invitation, réservée aux équipes Inra impliquées dans des projets éditoriaux sera plus spécialement focalisée sur la politique de l’institut.

Ressources :

Diaporamas de présentation des intervenants

Pratiquer une recherche intègre et responsable : un guide | Comité d’éthique du CNRS

Le COMETS met en ligne une version actualisée du guide « Promouvoir une recherche intègre et responsable » paru en 2014. Ce guide prend en compte les évolutions survenues dans la législation française et les récentes recommandations de la Commission Européenne. Il s’est enrichi des commentaires formulés par les lecteurs du précédent guide. Il intègre les suggestions et la vision complémentaire des universitaires. Il a ete approuve conjointement par le CNRS et la conférence des présidents d’universités (CPU).

Source : Comité d’éthique du CNRS – Pratiquer une recherche intègre et responsable : un guide

La loi numérique, et après ?

L’adoption définitive par le Parlement de la loi  « Pour une république numérique » ouvre une nouvelle étape aux actions IST de l’ESR : le consensus qui a constamment animé les acteurs de la recherche publique au profit de la science ouverte numérique, conduit tout naturellement à prolonger cette action dans des interrogations communes partagées avec tous les acteurs de la publication scientifique, éditeurs et fournisseurs de services de la recherche qui feront l’objet de ces deux journées organisées conjointement par l’ADBU, la CPU, le CNRS et Eprist.

Page 1 sur 41234